Présentation du défunt

Voir le défunt une dernière fois est un rituel bénéfique pour débuter son travail de deuil. C’est l’occasion pour la famille, les proches, les connaissances d’adresser un dernier geste d’affection au défunt.

L’excellence pour passion

Préparer le corps

 

Préparer le corps du défunt confère à ce dernier une apparence de dignité et le prépare à un passage vers l’ailleurs. Ces soins sont aussi utiles pour le défunt que pour les proches. En effet, il est important pour les proches de garder une image de la personne telle qu’elle était de son vivant.

Pour préparer le corps à une dernière, nous vous proposons selon les dernières volontés du défunt, les vôtres ou selon les obligations légales, la toilette mortuaire ou des soins de conservations (thanatopraxie).

La toilette mortuaire

La toilette mortuaire consiste à prendre soin du corps du défunt, à travers un certain nombre de gestes et de pratiques. Elle consiste à laver le corps, le coiffer, le raser si nécessaire, à l’habiller et à le maquiller. La toilette mortuaire peut également selon certaines religions, avoir une dimension rituelle. Ce sont principalement les Juifs et les Musulmans qui demandent à la pratiquer.

En Islam, le lavage du corps du défunt doit être pris en charge par les proches parents. S’il s’agit d’un homme, c’est aux hommes de procéder à la toilette et inversement s’il s’agit d’une femme. La seule exception provient des époux qui peuvent laver le corps de leur conjoint décédé, de même que les parents et enfants peuvent laver le corps du défunt indépendamment du sexe de ce dernier. En cas d’impossibilité de trouver quelqu’un de la famille pour laver le corps, une personne pieuse et de confiance est choisie pour mener à bien la tache.

Dans le Judaisme, la toilette mortuaire n’est pas faite par les membres de la famille, mais par la « Sainte Confrérie Chevra Kadicha » composée de membres de la communauté Juive. Au cours de cette toilette, le défunt est lavé rituellement, puis habillé du seul linceul traditionnel, avant d’être placé dans son cercueil.

Les soins de conservation

Le soin de conservation de corps ou thanatopraxie est l’ensemble des techniques utilisant les soins somatiques mis en œuvre pour la conservation et la présentation du corps.

Ces techniques rendront au défunt un visage naturel et familier. Elles permettrons aux familles de se recueillir dans les meilleurs conditions et de rendre le défunt apaisé.

ELYSIUM FUNERAIRE met à votre disposition un service de thanatopraxie de qualité pour redonner temporairement « l’illusion de la vie » qu défunt. Ces pratiques se font dans le respect et la dignité de la personne.

Faites vous conseiller immédiatement 24h/24 et 7j7

 

Pour toutes questions relatives aux obsèques, nous prendrons toujours le temps de vous écouter et de vous conseiller directement par téléphone, par mail.

Lieu de repos du défunt

 

Les soins de conservation ou thanatopraxie est l’ensemble des techniques utilisant les soins somatiques mis en œuvre pour la conservation et la présentation du corps. Ces techniques rendront au défunt un visage naturel et familier. Elles permettrons aux familles de se recueillir dans les meilleurs conditions et de rendre le défunt apaisé.

Les pompes funèbres ELYSIUM mettent à votre disposition un service de thanatopraxie de qualité pour redonner temporairement « l’illusion de la vie » au défunt. Ces pratiques se font dans le respect et la dignité de la personne.

La chambre mortuaire

 

 

La chambre mortuaire ou morgue est située au sein des établissements de santé, tels que les hôpitaux, maisons de retraite. Le séjour du défunt est gratuit les trois premiers jours suivant le décès.

Tous les établissements ne sont pas équipés d’une morgue.

Si l’établissement de soin ne dispose pas de chambre mortuaire, c’est alors à l’établissement que revient la responsabilité d’en informer la famille dans les 10 heures à compter du décès.

Les proches sont en charge de planifier le transfert du défunt en chambre funéraire (ou à domicile) dans les 24 heures qui suivent le décès. Ce délai est prolongé à 48 heures si le défunt a reçu des soins de conservation du corps par un thanatopracteur diplômé (art. R 2223-76 du CGCT).

Si les proches n’ont pas pu être prévenus assez tôt, il revient alors à l’établissement d’ordonner le transfert du corps au funérarium et d’en assumer le coût :

  • frais de transport ;

  • conservation en chambre pendant les 3 premiers jours suivant l’admission.

Le transport du défunt de la chambre mortuaire vers le domicile ou vers un funérarium privé est possible.

Le salon funéraire

 

Le salon funéraire a pour objet de recevoir, avant l’inhumation ou la crémation, le corps des personnes décédées. Appelée aussi maison funéraire ou funérarium, il appartient à des opérateurs privés ou publics.

Toutes pompes funèbres peuvent demander l’admission d’un défunt dans un funérarium quel qu’il soit, sans que l’accès puisse lui être refusé sauf pour des raisons d’absence de places. Le tarif y est le même pour toutes les familles.

Les pompes funèbres ELYSIUM ont accès à toutes les chambres funéraires de la région Messine.

Au domicile

 

 

Il est envisageable de garder le corps du défunt à domicile, si les circonstances du décès et si la configuration du lieu le permet.

Nous conseillons vivement des soins de conservation ou l’utilisation d’un lit réfrigéré. Le choix du domicile peut s’avérer moins traumatisant pour les proches du fait de la personnalisation des lieux.